ADMD Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité

Objet

L’ADMD rassemble les citoyens qui veulent maîtriser leur fin de vie et obtenir le droit de choisir l’euthanasie s’ils estiment que leur situation médicale ne leur accorde plus la possibilité d’une vie véritable. L’ADMD milite donc pour que, dans des conditions bien précises, l’euthanasie soit dépénalisée. L’ADMD s’inscrit donc dans les thèmes suivants : Droits de l’homme et Droits et libertés...

Adresse :
23 rue Gosselet
59000 LILLE
Téléphone :
06 10 86 34 02
Email :

L’association pour le Droit de Mourir dans la Dignité revendique un espace de liberté sur la fin de vie librement exprimée par ses adhérents : refus de l’acharnement thérapeutique, usage de tous les remèdes pour calmer les douleurs même s’ils risquent d’abréger l’existence, en dernier recours demande l’euthanasie.

Ces dernières années ont été promulgués le nouveau code de déontologie, la charte du patient hospitalisé, le nouveau serment d’Hypocrate.

Les malades les connaissent-ils ? Ces textes sont-ils appliqués ? La volonté du malade est-elle toujours respectée ?

Le médecin doit-il tenir compte du testament de vie, c’est à dire de la volonté écrite du malade au cas où celui-ci ne peut plus prétendre à une vie consciente et autonome ? Vie biologique/vie personnelle.

La douleur doit et peut maintenant être éradiquée. Dans la majorité des cas, subsistent certaines souffrances morales insupportables (sénilité, dépendance, déchéance...) Les soins palliatifs sont indispensables mais, malgré un accompagnement optimal, la demande d’euthanasie peut aussi exister et persister.

La durée de vie s’allonge, les techniques de survie se perfectionnent. Tous, nous avons été ou serons confrontés à ce problème, peut-être même à l’euthanasie. Alors qu’il est possible de tester sur ses biens, pourquoi ne pourrait-on pas tester sur sa personne dès lors que cette demande est volontaire, réitérée et révocable ?