Observatoire Régionale de la Vie Associative Hauts de France

Dernier ajout : 25 septembre.

La MRES est membre et co-animateur de l’Observatoire Régional de la Vie Associative Hauts de France
JPEG - 21.5 ko

OBSERVER POUR AGIR : Qu’est ce que l’ORVA

L’Observatoire Régional de la Vie Associative (ORVA) s’est donné pour mission, depuis sa constitution en 2014, de permettre aux acteurs associatifs et institutionnels d’accéder à une connaissance plus fine du paysage associatif régional en Nord Pas de Calais, et dès 2016 à l’échelle Hauts de France. Cet apport de connaissances sur le tissu associatif vise à mieux appréhender ce secteur encore trop largement méconnu, et surtout à permettre aux acteurs concernés de développer des modalités d’actions en faveur des associations et de leurs actions dans la région. Comprendre les phénomènes qui traversent le monde associatif est un préalable pour qui souhaite agir pour son développement, d’autant plus dans le contexte actuel qui connaît de fortes évolutions. Les associations font face à une complexification rapide de leur environnement et il est nécessaire de se donner les clefs de lecture pour agir.


Objectiver la réalité

Au niveau local, la connaissance des associations est encore relativement faible, du moins sur le plan statistique. Or, la connaissance produite par l’observation est utile à une meilleure compréhension des phénomènes (dimension diagnostique) et à la réflexion collective (dimension de participation) pour amener à l’action (préconisations opérationnelles et stratégiques). Ainsi, l’observation est d’abord un outil de connaissance et de compréhension des réalités. Si le but d’un observatoire n’est pas uniquement de produire des connaissances sur le secteur, il permet de recueillir des données quantitatives pour objectiver la structuration du tissu associatif d’un territoire. L’image que les acteurs se font du secteur peut être biaisée, il est donc important de bénéficier de données fiables pour gagner en lisibilité et en visibilité.

Aider la prise de décision concertée

C’est ensuite un outil d’aide à la décision en faveur de l’action. Comment peut-on objectivement soutenir le secteur sans en connaître précisément les enjeux et les problématiques ? Les connaissances acquises grâce à l’observation permettent de dresser un panorama des phénomènes et d’identifier les leviers d’actions. Mais cette dimension diagnostique ne prend de sens que si elle est partagée entre les acteurs concernés par le fait associatif. Les résultats produits ont vocation à être diffusés et partagés afin d’être interprétés de manière collective. C’est le croisement des regards et la mobilisation des différents acteurs concernés qui fondent la légitimité des résultats obtenus.


Structurer des réponses adaptées

Enfin, l’observatoire est un outil de qualification des acteurs du soutien au secteur associatif. La connaissance des phénomènes associatifs du territoire favorise la construction d’une analyse partagée des enjeux et d’une représentation du secteur. De cette manière, les acteurs du soutien peuvent s’interroger sur les manières de coordonner leurs actions pour répondre au mieux aux besoins du secteur. Ce travail permet de mieux articuler les ressources du territoire et de réfléchir au développement de réponses nouvelles.

Documents joints