Communiqué sur la situation des Roms à la Bourse du Travail

40 jours à la Bourse du Travail pour les Roms réfugiés de Villeneuve d’Ascq

Quand les pouvoirs publics débloqueront-ils la situation ?

Ce vendredi 6 décembre, cela fera quarante jours que les Roms expulsés du parking P4 de Villeneuve d’Ascq, privés de leurs caravanes, sont réfugiés dans les locaux de la Bourse du Travail de Lille.

Aucun autre choix ne leur est laissé, sinon de disparaître ;

aucune solution ne leur a encore été proposée publiquement.

Les hommes, femmes et enfants qui passent leurs journées et leurs nuits dans la Bourse y sont-ils en sécurité ? Non, pas plus que les personnes qui vivent dans des bidonvilles. Cet immeuble de bureaux n’est absolument pas conçu pour des séjours de populations. Le risque d’un accident est permanent, au mépris de toutes les règles imposées aux établissements qui reçoivent du public.

Qui est responsable de la situation ?

Les Roms qui vivaient sur le P4 ? Non, ils sont privés de toute possibilité de logement alternatif (ainsi que de toutes les commodités sanitaires et de couverture médicale).

Les militants syndicaux et associatifs qui les accueillent ? Non, en leur âme et conscience, ils ne peuvent se désintéresser du sort des réfugiés et les renvoyer au dénuement le plus complet.

Solennellement, nous demandons à l’Etat et aux collectivités locales chargés de l’accueil des populations migrantes, du logement des populations défavorisées, de l’administration du territoire de Lille-Métropole et de la gestion de la Bourse du Travail de Lille :

- d’assumer les conséquences de l’expulsion sans relogement des familles du parking P4 de Villeneuve d’Ascq le 28 octobre 2013,

- de considérer les risques sanitaires lourds liés notamment à la présence de nourrissons et d’adultes gravement malades.

- de sortir du blocage actuel et de proposer des solutions,

- d’étendre la recherche de solutions aux situations des Roms qui errent ou sont menacés d’expulsion, notamment à Roubaix, Lesquin et Lezennes.

Le collectif solidarité Roms de Lille-Métropole - 5 décembre 2013