Ventilation

, par Nathalie Sedou

PNG - 36.1 ko

  • Pour vivre dans un logement sain, il est essentiel de renouveler l’air en aérant régulièrement et en installant une ventilation performante.
  • Si votre logement est ancien et non rénové, la ventilation naturelle (ouverture des fenêtre et grille d’entrée d’air) peut suffire, mais est rarement efficace.
  • Il est nécessaire d’installer à minima une ventilation mécanique (VMC) pour assurer un bon renouvellement d’air.

La ventilation mécanique simple flux

PNG - 32.8 ko
L’air frais venant du dehors traverse d’abord les pièces de séjour et les chambres et est évacué des pièces de service par un groupe d’extraction comportant un ventilateur.

  • Les VMC simple flux autoréglables ont des débits d’air constants quelles que soient les conditions extérieures (vent, pluie) et intérieures (nombre d’occupants, humidité).
  • Les VMC hygroréglables voient leur débit d’air varier en fonction de l’humidité intérieure, ce qui permet de garantir l’évacuation plus rapide d’un air très humide, tout en limitant les gaspillages.

En conclusion : indispensable en rénovation s’il est possible de passer les gaines

La ventilation mécanique répartie

PNG - 24.9 ko
La ventilation mécanique répartie (VMR) est constituée d’aérateurs individuels placés dans les pièces de service. Elle fonctionne selon le même principe qu’une VMC : l’air frais balaie la maison depuis les pièces principales jusqu’aux pièces de service, en passant sous les portes de communication. Il est ensuite rejeté depuis ces pièces de service directement vers l’extérieur.

En conclusion : ce système convient en rénovation, quand la pose d’une VMC est trop problématique.

La ventilation mécanique double flux

PNG - 40.8 ko
Ce système limite les pertes de chaleur inhérentes à la ventilation : il récupère la chaleur de l’air vicié extrait de la maison et l’utilise pour réchauffer l’air venant de l’extérieur.

Il inclut deux circuits :

  • un premier circuit insuffle l’air neuf dans les pièces principales. L’air extérieur est filtré, préchauffé au niveau d’un échangeur de chaleur et pulsé grâce à un ventilateur dans les pièces principales par le biais de bouches d’insufflation ;
  • un second circuit récupère l’air vicié dans les pièces de service. L’air aspiré dans la cuisine, la salle de bains et les WC est filtré. Sa chaleur est récupérée au niveau de l’échangeur et transmise au circuit d’air neuf. L’air extrait est ensuite évacué à l’extérieur.

En conclusion : à ne mettre en place qu’en rénovation globale où l’on cherche une performance BBC.


Videothèque


Bibliothèque

Références disponibles au centre de documentation de la MRES —> http://mres-asso.fr/doc/opac_css/

JPEG - 24 ko JPEG - 17.2 ko JPEG - 18.6 ko
le guide technique de la ventilation, édition Terre vivante
Ventilation double flux dans le résidentiel, édition CSTB
Ventilation habitat individuel, édition Costic

Ressources en ligne

PNG - 20 ko PNG - 21.3 ko PNG - 39 ko PNG - 16 ko
Guide de la ventilation, Ademe
Un air sain chez soi, Ademe
Fiches techniques Ademe, la ventilation double flux
Ventilation mécanique répartie, programme PACTE

Actualités