Nos associations ne sont pas des marchandises !

lundi 9 mai 2011

une journée de sensibilisation sur le « Partenariat et les relations contractuelles entre associations d’environnement et pouvoirs publics » le mercredi 18 mai à la MRES.

Un constat s’impose aujourd’hui en France : dans leurs relations aux associations, les collectivités locales ont de plus en plus recours à la commande publique. Cela s’inscrit dans un contexte plus global de révision du Code des Marchés Publics en France depuis 2006 et de la Directive services en Europe qui incite les Etats membres à revoir l’application des services d’intérêt général.

Ces évolutions apportent des changements dans la pratique traditionnelle du partenariat entre collectivités et associations reposant juridiquement sur le régime de la subvention. Des enjeux importants pour le monde associatif en découlent : la question de la reconnaissance, de la maîtrise des projets associatifs et celle de leur valorisation par la consolidation des projets, des activités et des emplois.

Depuis plusieurs mois, des associations de la MRES et d’ailleurs se mobilisent pour faire entendre leur volonté que soit respectée leur capacité d’initiative associative :

  • par l’appel GRAINE/MRES/URCPIE/Nord Nature Environnement : des associations d’éducation à l’environnement se mobilisent pour envisager des alternatives à l’appel d’offre du Conseil Général du Nord concernant des animations nature pour les collégiens et les personnes handicapées
  • par l’appel "Y’a le choix" : qui porte la contradiction à un propos répandu disant que, pour le financement public des associations, « Y’a pas le choix, y’aura de plus en plus d’appels d’offres et de marchés concurrentiels ». Elle démontre que « Y’a le choix ! » au contraire, entre plusieurs modes de financement. Elle invite à plus de coopération (et moins de concurrence). Vous pouvez ouvrir l’appel en pdf et devenir signataire.
    Vous trouverez aussi en pdf le cahier d’espérance " Nos associations ne sont pas des marchandises ! » qui approfondit la réflexion.

Pour renforcer la connaissance de cette évolution du contexte partenarial et de ses conséquences sur la vie des associations :
- la MRES, le CNAR environnement et le C2RA proposent une journée de sensibilisation sur le « Partenariat et les relations contractuelles entre associations d’environnement et pouvoirs publics » le mercredi 18 mai à la MRES.