Les peintures naturelles

vendredi 1er juillet 2011

Les peintures couvrent de grandes surfaces dans l’habitat et jouent un rôle considérable dans la qualité de l’air intérieur. Ces peintures constituent autant de risques pour la santé et l’environnement.

On distingue les peintures à « solvant » (dites "à l’huile") et les peintures à « l’eau » :
- les peintures à solvants dégagent beaucoup des composés dans l’air, parfois jusque 6 mois après la pose.
- les peintures à l’eau sont de plus en plus employées. Néanmoins, les risques pour la santé sont pratiquement les mêmes que pour les peintures à solvants.

Les alternatives possibles :

- les peintures avec le logo « NF environnement » certifient des produits qui présentent un impact moindre sur l’environnement et une qualité d’usage équivalente. Cela ne supprime pourtant pas les substances nocives.
- la meilleure solution pour l’environnement et notre santé est l’utilisation de peintures naturelles qui ne contiennent aucun solvant d’origine pétrochimique. Elles sont constituées d’huiles et de liants végétal et de pigments végétaux ou minéraux. Elles conviennent d’ailleurs aux personnes allergiques.

Faire soi-même sa peinture naturelle à moindre coût :

Pour appliquer ses propres peintures, il faut que le support soit perméable à l’eau ; s’il ne l’est pas, il faudra supprimer la couche imperméable. Si le support est très poreux (pierre, brique, calcaire) l’on appliquera la recette suivante que l’on préparera de préférence la veille : 1 mesure de chaux aérienne CL90, 1 mesure d’eau, des pigments naturels, quelques gouttes de savon liquide.

Si le support est peu poreux comme le plâtre, l’on rajoutera un fixateur comme la caséine pour s’assurer de sa bonne tenue dans le temps. Il ne faut pas hésiter à rajouter de l’eau si nécessaire pour obtenir une consistance facilitant l’application et remuer régulièrement la peinture. Seul le temps de séchage est plus long mais le coût de revient est de moins de 1 € le litre.
De nombreuses autres recettes existent et s’adaptent aux différents matériaux. Pour l’intérieur comme l’extérieur, l’on peut aussi appliquer une peinture à l’huile de lin qui fera office de solvant.

Pour les boiseries, une recette d’encaustique à la cire d’abeille permet de les protéger en intérieur comme en extérieur.

Véronique Boulnois - A petits Pas
http://www.apetitpas.net