6 volontaires pour une mission d’un mois au Togo

Date de parution : , par Christophe

Organisme recruteur : ONG SEED

PROJET : ECOSANITERRE
Formation des habitants à l’auto-construction en terre au service de l’assainissement des zones rurales.
Cadre du volontariat ONG SEED
Type de contrat : Volontariat
Volontaires requis : 6

Descriptif de l’organisation :
SEED (Solidarity, Equity, Empowerment and Development) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale créée par des jeunes professionnels en mai 2015, qui se destine à l’amélioration du cadre de vie des populations vulnérables.
Tous les projets de SEED sont définis, réalisés et évalués avec des partenaires locaux, tant ces acteurs sont ceux les plus à même de connaître les besoins et spécificités du terrain d’action et d’ainsi proposer des éléments de réponse adéquats.

Ainsi SEED agit de trois manières, notre ONG :
- gère et développe des projets transversaux en partenariat avec des acteurs locaux ;
- soutient et promeut des projets préétablis localement par des acteurs locaux ;
- met en relation des acteurs locaux et internationaux dont les intérêts, les besoins et compétences se complètent ou se rejoignent, dans le respect et la promotion des droits de l’Homme, avec une attention particulière aux enjeux environnementaux et dans une logique d’autonomisation / d’empowerment des populations cibles.En autre, SEED porte désormais son action à travers 3 pôles de réflexion et d’intervention :
Pôle Etudes Territoriales : Le pôle études territoriales intervient dans les domaines de l’urbanisme, de l’aménagement du territoire et de l’aménagement paysager. Il a pour mandat d’assister les acteurs publics et privés dans leurs démarches territoriales, de la planification à la phase opérationnelle. Ce pôle porte des projets dans les Hauts de France, ainsi qu’à Tacloban aux Philippines.
Pôle Co-construction Territoriale : Le pôle Co-construction Territoriale vise au renforcement de la participation citoyenne, en formant les habitants, groupements
d’habitants, associations, etc., aux enjeux urbains de leur territoire, en France comme à l’international. Il tend à réaffirmer la place des habitants et à les réintégrer au cœur du système territorial d’acteurs. Le pôle agit dans trois domaines : le développement local, l’aménagement transitoire et la rénovation urbaine. Ce pôle porte des projets à Lille et à Roubaix dans le département du Nord, ainsi qu’à Dakar au Sénégal.
Pôle Eco-Construction : Le pôle Eco-Construction promeut et cherche à développer le recours à la construction écologique et l’auto-construction (construction terre, construction bois, toits végétalisés...). Ce pôle développe des activités de formation ces techniques et leur mise en pratique, ainsi qu’un travail de recherche et développement pour permettre une utilisation innovante de celles-ci. Ce pôle porte des projets en France à Roubaix dans le département du Nord, ainsi qu’en Argentine et au Togo.

Pôle mobilisé pour la mission : pôle Eco-Construction

Descriptif du volontariat :

Objet : Formation des habitants à l’auto-construction en terre au service de l’assainissement des zones rurales. Projet “Ecosaniterre”
Période : 1 mois entre Novembre et Décembre 2018
Lieu : Entre 87 et 91 kms au Nord-Ouest de Lomé à la frontière de la Région Maritime et de la Région des Plateaux au Togo. Au total, quatre villages de brousse (Woutégblé, Atiyi, Séva et Wonougba) sont bénéficiaires de ce programme.

Contexte : Villages de brousse avec fort défaut d’accès à l’assainissement (seulement 3% des zones rurales couvertes) ayant pour conséquence une pratique de la défécation à l’air libre ou l’utilisation de fosses rudimentaires. Ces pratiques génèrent des problèmes de contamination des sols et des nappes phréatiques entraînant des problèmes sanitaires, et des problèmes de sécurité des utilisateurs et particulièrement des femmes du fait de l’éloignement de ces fosses.

Partenaire local : SOSVOL Togo. Notre projet s’inscrit dans la continuité des actions menées par notre partenaire SOSVOL Togo qui a réalisé des projets de construction de toilettes sèches écologiques detype ECOSAN dans plusieurs villages du Togo. L’association a pu mesurer les limites de leur intervention et souhaite améliorer la démarche opérationnelle et les techniques de construction.
Avantages des toilettes sèches écologiques de type ECOSAN :
- Cuves étanches empêchant la contamination des sols et des nappes phréatiques et limitant ainsi les risques sanitaires.
- Récupération possible des excréments une fois desséchés pour une utilisation
comme engrais agricole.
Inconvénients :
- Matériaux actuellement utilisés (béton/taules) chers et difficiles à se procurer
localement
- Pas de main d’œuvre locale qualifiée pour la pratique de ces techniques
constructives
- Matériaux peu adaptés au climat chaud

Le projet de SEED : Former les habitants et les maçons locaux à la construction en terre de modules de toilettes sèches de type ECOSAN.
Combiner les avantages de ce type de toilettes à ceux de la construction en terre, à
savoir :
- Une facilité de réalisation (faible technicité, peu d’outillage nécessaire)
- Des savoir-faire locaux existants dans ce domaine
- Un caractère économique et écologique de la démarche (recours à des matériaux disponibles localement)

Missions :

Le volontariat comporte deux volets d’action et un volet d’action préalable

Volet préalable :
- Formation pratique, théorique et pédagogique via des ateliers participatifs
- Analyse des spécificités techniques du modèle ECOSAN et de ses possibles adaptations aux techniques de construction en terre
- Construction d’un prototype de toilettes sèches écologiques en terre à la Condition Publique de Roubaix

Volet 1 : Accompagner les populations dans la mise en œuvre d’infrastructures sanitaires améliorées à l’échelle des ménages, à travers des chantiers participatifs avec les habitants
- Organiser des groupes de travail en petit effectif avec les familles bénéficiaires
identifiées et des maçons locaux
- Encadrer et contribuer aux différentes constructions de toilettes sèches écologiques réalisées avec les familles bénéficiaires et les maçons locaux
- Co-réaliser avec SOSVOL Togo un suivi-évaluation des constructions

Volet 2 : Favoriser le transfert de compétences en matière d’auto-construction en terre au sein des villages cibles au Togo.- Organiser des journées préalables de formation des maçons locaux pour qu’ils constituent des relais techniques auprès des familles bénéficiaires
- Répartir les familles bénéficiaires et des maçons dans de petits groupes de travail pour une meilleure transmission des techniques
- Accompagner la participation directe des familles et des maçons aux chantiers
participatifs
- Mettre en place un système de roulement pour les chantiers participatifs, à travers lequel les familles bénéficiaires participent à différentes constructions, chez eux et leurs voisins
- Encourager l’accompagnement par les familles bénéficiaires et maçons formés, d’autres familles dans leur démarche d’auto-construction de leurs toilettes sèches

Profil attendu : Master en aménagement du territoire, urbanisme, développement, relations internationales, coopération internationale...

Qualités requises : indépendance, capacité à innover et à prendre des initiatives, capacités d’adaptation, bon relationnel, investissement personnel.

Contact :
Pour des informations sur le projet et pour postuler à l’offre : Raoul
ROBERT, Directeur Exécutif, raoul.robert@ongseed.fr
Pour des informations complémentaires sur SEED : contact@ongseed.fr

À propos de SEED :
Site web : www.ongseed.org
Facebook : www.facebook.com/SEEDSolidarityEquityEmpowementDevelopment/
Twitter : www.twitter.com/seed_ong