Changement climatique, le 23 été 2015 est paru !

Parution du journal d’expression des assos de la MRES.

Dans 6 mois, Paris accueillera la 21e conférence des parties (COP 21), sommet international déterminant sur le climat.
Après l’échec de Copenhague, il doit produire un accord contraignant qui prendra effet à partir de 2020. L’inertie et les tensions des COP précédentes peuvent laisser penser que celle-ci ne sera pas à la hauteur de ses ambitions.

Il ne faudrait pas juste s’y résigner, histoire de réussir les mobilisations ! L’heure est grave. Les plus vulnérables, qui auront si peu contribué au changement climatique, sont aujourd’hui les plus exposés à ses effets. Le changement climatique n’est pas seulement un nouveau problème. Il rend plus aigus les déséquilibres du monde et éloigne durablement la possibilité de les résoudre si nous n’agissons pas à temps.

Il vient aussi renforcer les motifs d’engagement de millions de citoyens, comme celles et ceux qui fondaient la MNE (actuelle MRES) il y a
près de 40 ans. Sans relâche, Le 23 vous montre des initiatives concrètes en région et ailleurs, pour protéger l’environnement, promouvoir la citoyenneté et les droits humains. Il tente de vous donner des clés de compréhension, envie d’agir et réagir. Avec cette nouvelle donne en tête : ce que nous réussirons ou raterons dans les 15 années à venir façonneront ce siècle naissant, 21e de son nom. Comme disent nos amis des villes en transition : « Si nous attendons les gouvernements, ce sera trop peu et trop tard, si nous
agissons individuellement ce sera trop peu, mais si nous agissons collectivement ce sera peut-être assez, peut-être juste à temps ».

Le comité de rédaction

Télécharger le 23 ou le lire en ligne


Sommaire : Changement climatique - Certains l’aiment chaud - Le Pêcheur, un naturaliste ? - Pour un urbanisme concerté, habité, créatif - Anita militante hors sentier.